17 – 19 juin : 843 km de Saint-Marin à Monte-Carlo en passant par San Remo

Voitures écologiques, les inscriptions à la 11ème édition de l’Ecorally sont ouvertes du 25 mai au 10 juin

C’est la première course de régularité pour les véhicules fonctionnant avec des carburants et des propulsions alternatifs, représentant en Italie 8,33 % des voitures en circulation.

 Saint-Marin, le 25 mai 2016 – Il manque moins d’un mois au départ du Premier rallye de régularité consacré aux véhicules fonctionnant avec des carburants et des propulsions alternatifs, le 11ème Ecorally Saint-Marin, San Remo, Monte-Carlo. Le 17 juin, les voitures partiront de la République du Titan, elles traverseront l’Émile et la Ligurie avant de se diriger vers le territoire français et la Principauté de Monaco où la compétition se terminera le dimanche 19 juin avec le décernement des prix.

Tout le monde peut participer, à condition de se trouver à bord d’un véhicule écologique, les inscriptions sont ouvertes du 25 mai au 10 juin. On peut déjà consulter sur le site Internet de la manifestation – www.ecorally.eu – le Règlement particulier de la course, la fiche d’inscription et d’autres informations.

On admet les propulsions admises à faible impact sur l’environnement : les véhicules bifuel essence/GPL et essence/méthane, mais aussi diesel/gaz, hybrides électriques et électriques à longue autonomie. Les véhicules 100% électriques ne sont pas admis : il n’est pas possible pour le moment d’assurer la recharge sur un parcours aussi long, soit 843 km.

L’objectif de l’Ecorally est de contribuer à la diffusion des véhicules à faible impact sur l’environnement, qui représentent en Italie 8,33 % des véhicules en circulation (37 351 233 d’unités) : 2 137 078 sont des véhicules fonctionnant au GPL (5,72%), 883 190 au méthane (2,36%), 82 381 sont des hybrides à essence (0,22%), 4584 des véhicules électriques soit 0,01% et enfin on compte 2967 unitésles hybrides diesel, c’est-à-dire 0,01% (données Aci au 31 décembre 2015).

San Marino Racing Organization, qui a conçu l’Ecorally San Marino en 2006 rappelle que la compétition, réglementée F.I.A. (Fédération Internationale de l’automobile), est également ouverte aux prototypes, à condition qu’ils soient régulièrement immatriculés et homologués pour la circulation sur les routes ouvertes au public. Depuis toujours, explique-t-il, de par leur nature innovante, les manifestations du sport automobile permettent de tester les nouvelles technologies. On accepte donc les voitures fonctionnant au biométhane, aux biocarburants et à l’hydrogène.

Parallèlement au 11ème Ecorally Saint-Marin, San Remo, Monte-Carlo se déroulera, comme chaque année, la huitième édition de l’Ecorally Press, réservée aux journalistes et suivie comme toujours par Easy Driver, la fameuse émission de Rai 1.

Parmi les professionnels des courses automobiles, on compte sur la participation du jeune Jacopo Lombardelli, qui a disputé avec succès les trois dernières éditions du Championnat Énergies alternatives Green Hybrid Cup; il fera ses débuts à l’Ecorally, au volant de l’Alfa Mito Quadrifoglio Verde 1,4 turo de 170 CV avec alimentation bifuel essence/GPL de l’écurie Punto Gas.

Les trophées – Le 11ème Ecorally Saint-Marin, Sanremo, Monte-Carlo permet aux concurrents de totaliser un score valable pour le Titre FIA Pilotes et Copilotes pour la Catégorie VII&VIII+IIIA, et pour le Titre FIA réservé aux constructeurs. La compétition est également valable pour le Campionato Italiano di Regolarità per Energie Alternative e Rinnovabili. Le 8ème Ecorally Press, en collaboration avec Consorzio Ecogas ed Assogasliquidi, les partenaires techniques Energas, Lampogas et Zetagas, prime les trois premiers classés de la catégorie moyenne et prévoit le décernement du Trophée Nello Rosi, en collaboration avec Unione Gas Auto, My En et Ecomobile. Comme chaque année, on récompensera également le premier équipage féminin avec la Coupe des Dame, tandis qu’on remettra un trophée spécial au premier équipage arrivant à Saint-Marin, en collaboration avec Banca Cis.

Le programme – De Saint-Marin à Monte-Carlo en passant par San Remo, sur un parcours qui prévoit de nombreuses étapes le long de la Motor Valley du gaz pour automobiles d’Emilie-Romagne, touche de nombreuses sociétés qui ont contribué à écrire l’histoire du GPL et du méthane. En outre, on assistera à quatre épreuves à vitesse constante sur les traces des Rallyes de Saint-Marin et San Remo. Après les vérifications techniques, le vendredi matin au Village de vacances San Marino, le départ sera donné à la première voiture à 13h01. Ensuite, les véhicules affronteront trois épreuves de régularité à vitesse constante avant de prendre l’autoroute A14 à destination de Forlì, en transitant par la Zannoni Carburanti, qui prévoit deux pressostats. On continue ensuite en direction de Bologne, où les pressostats sont positionnés chez Sprint Gas et chez Tartarini Auto. Dans la région de Modène, on passera par la station-service Unione Gas Auto de Vignola, où les concurrents pourront faire le plein en GPL et par Maranello, avec un contrôle du passage moyennant un tampon devant l’usine Ferrari. Le dernier arrêt de la journée est prévu à Corte Tegge (Re) : les pressostats sont positionnés en l’établissement Landi Renzo. Au terme de la première journée de course, dîner et nuit à l’hôtel Holiday Inn Express de Parme. Samedi 18: deux étapes avec des pressostats à la société Lampogas à Bianconese di Fontevivo et à Socogas de Fidenza, puis on fera le tour des Château de Parme et Plaisance. On a prévu pour cette étape, deux tubes pressostatiques au Château de Vigoleno, puis une épreuve de régularité à vitesse constante se déroulera entre le Château d’Agazzano et celui de Castelnovo. Arrivée au Château de Sarmato pour le déjeuner puis les concurrents prendront l’autoroute jusqu’à Imperia avec approvisionnement en GPL et en méthane. Ensuite, ils affronteront deux épreuves de régularité à vitesse constante avant d’arriver à San Remo, arrivée de la deuxième journée de course pour le dîner et la nuit à l’hôtel Bobby Executive. Dimanche 19, départ de San Remo à destination de Vintimille Olivetta (sur la frontière française) et Castellar, sur le territoire français, où se dérouleront les contrôles finaux des carburants à la station-service La Carel et enfin arrivée à Menton. Transfert final à Monte-Carlo pour le déjeuner et la remise des prix.

L’Ecorally Saint-Marin est organisé avec la collaboration du Ministero dell’Ambiente e della Tutela del Territorio e del Mare de la République Italienne ainsi que de la Segreteria di Stato al Territorio e Ambiente et de la Segreteria di Stato allo Sport de la République de Saint-Marin, et avec la collaboration de l’Uiga Union Italienne des Journalistes Automobiles.

Nombreux sont les partenaires techniques, dont Friulana Gas, qui fourniront des véhicules et des carburants écologiques, des emplacements et des structures. Punto Gas et Slime remettront les kits anti-crevaison à tous les équipages. À l’Ecorally on servira du vin sans alcool produit par la société Princess di Lavis, Trente.

La gestion technique et réglementaire est confiée à la F.A.M.S. (Federazione Auto Motoristica Sammarinese) par l’intermédiaire de ses Représentants officiels de Compétition ; les relevés chronométriques sont effectués par la F.S.Cr. (Federazione Sammarinese Cronometristi).

Infos et Bureau de presse : Monica Dall’Olio – 335 470916

[/vc_column_text]

[/vc_column][/vc_row]